Inspection des écoles françaises d’Afrique occidentale

Accueil / Projets / Livres du Monde

Livres du Monde

Le projet Livres du Monde c’est donner l’occasion à vos élèves de créer un livre qu’ils seront fiers ensuite de partager avec leurs camarades, le réseau des établissements AEFE et leurs proches.

Inventer, imaginer, rédiger, traduire, illustrer et mettre en page : les élèves organisent un travail collectif, créatif et transdisciplinaire pour transmettre, à travers un récit de leur imagination, leur expérience et leur connaissances de leur ville d’accueil. C’est à la fois partager leurs talents, leurs compétences, et témoigner de cette expérience incroyable d’élève d’une école française à l’étranger. Un support qui peut aussi permettre d’accueillir de façon ludique les nouveaux arrivants.
Livres du Monde , c’est l’histoire de Momo et Lolotte, deux enfants qui partent à la découverte du Monde, rencontrer d’autres élèves qui, comme eux, sont français et résident à l’étranger. Chaque histoire Livres du Monde portée par un établissement de l’AEFE, permet d’inventer une nouvelle aventure pour Momo et Lolotte, dans une nouvelle ville.

LES DIMENSIONS DU PROJET

Un projet mondial  : à l’image du réseau AEFE, l’objectif de ce projet dépasse les frontières. Des écoles du monde entier
pourront partager leur création. La collection Livres du Monde s’éttoffera chaque année des livres des écoles de tout le réseau pour créer une bibliothèque incroyable des expériences de tous les élèves.
Un projet collectif : les élèves mettent en commun leurs expériences, leurs mots et leur créativité pour réaliser un seul ouvrage. Cela demande écoute et partage, expression et engagement. Des compétences de plus en plus reconnues dans l’apprentissage des enfants.

Un projet transdisciplinaire : plusieurs enseignants, selon leurs disciplines, encadrent les étapes de création du livre. C’est un travail collectif ou chaque élève peut trouver sa place dans un domaine qu’il maitrise ou dans la découverte de nouvelles compétences. Libre au groupe de définir, pourquoi pas, son équipe éditoriale et de répartir les rôles, ou bien d’opter pour une mise en commun de tous les apports. Une collaboration entre des classes de niveaux différents est aussi possible. On peut imaginer des élèves de CM1/CM2 auteurs, et des élèves plus jeunes, illustrateurs, tout comme l’inverse. Le projet doit avant tout correspondre à l’esprit pédagogique de l’établissement et à l’inspiration des enfants.

Un projet culturel et plurilingue  : ce qui distingue les écoles et les élèves de l’AEFE, c’est justement d’être en contact avec plusieurs cultures et plusieurs langues. Vouloir transmettre cette expérience nécessite une curiosoté et une immersion totale dans leur ville d’adoption. La richesse du témoignage réside ensuite dans la multiplicité des regards et dans la capacité du groupe à restituer cette aventure dans une histoire écrite. Il peut s’agir d’une aventure inventée de toute pièce ou du récit d’une journée de visite. L’essentiel est de vouloir plonger le lecteur dans son quotidien d’enfant résidant dans cette ville étrangère.

Un projet plurilingue : les texte de l’histoire inventée sont rédigés en français, puis traduits en anglais et dans la langue
du pays. Là encore, les nuances de chaque langue et chaque culture enrichissent l’aventure et l’expérience de l’élève.

Un projet professionnel :
créer un livre c’est découvrir tous les métiers de la chaine du livre. Auteur, illustrateur, correcteur,
éditeur, maquettiste, imprimeur et pourquoi pas libraire quand il s’agira de présenter le livre à l’entourage. Le projet Livres du Monde valorise le livre et chaque maillon de sa chaine. Il aborde la lecture par un biais différent, celui de l’origine.

Un projet artistique : les élèves vont illustrer leur texts. Ils peuvent, aux choix, créer uniquement les décors et utiliser les personnages d’une banque d’images mise à leur disposition, ou bien créer leurs propres personnages. Cette réalisation peut être encadrée par les enseignants d’arts plastiques/arts visuels, et, en option, animée par l’illustratrice Soizic Séon, qui a déjà dessiné tous les personnages de la banque d’images (Momo et Lolotte).
Pas de restriction à la créativité : les élèves peuvent utiliser les techniques qu’ils souhaitent pour leurs illustrations. Peinture, aquarelle, découpage et collage papier, feutres/crayons, encre de chine, montage photos. Le choix de la technique peut également être issu de procédés ou de traditions locales. L’essentiel est d’être content du résultat, de respecter les formats qui seront donnés et de conserver la même technique pour tout le livre.